Maladie d’Alzheimer : 5 questions pour tout comprendre

Papi s’est encore perdu…

Il ne trouve plus la voiture.

Il a fait le tour de la ville au moins 3 fois, a acheté 3 baguettes de pain et est retourné 2 fois chercher le journal.

Bref, la cabeça de papi lui joue des tours. Et si c’était un début d’Alzheimer ?

Ola, ici Dr Joy !

Aujourd’hui on répond aux questions les plus courantes sur la maladie d’Alzheimer.

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative. On parle d’une atteinte cérébrale progressive conduisant à la mort neuronale. Elle se caractérise principalement par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions intellectuelles (troubles du langage, de la motricité, perte des fonctions exécutives, etc.).

Celles-ci finissent par avoir des répercussions sur les activités de la vie quotidienne.

Les symptômes évoluent dans le temps, on parle de stade. Ils sont variables d’un individu à l’autre.

Quels sont les causes et facteurs de risques de la maladie ?

À ce jour, les causes précises de la maladie sont encore inconnues.

Les travaux de recherche en cours sur le sujet permettent de mieux en connaître les mécanismes biologiques.

Le principal facteur de risque est l’âge : plus on vieillit, plus on est à risque de développer la pathologie.

C’est un peu le cas de papi d’ailleurs.

Les autres sont :

  • La génétique : seulement 1 % des cas
  • Les facteurs environnementaux comme le diabète, le surpoids, l’obésité, le tabagisme, la consommation excessive d’alcool, le stress chronique, etc.

Une bonne hygiène de vie est donc importante pour prévenir la maladie d’Alzheimer (et beaucoup d’autres d’ailleurs).

Existe-t-il différents stades d’Alzheimer ?

Oui, il existe au total 7 stades à la maladie d’Alzheimer. En effet, cette maladie est une maladie dégénérative, c’est-à-dire qu’elle va évoluer avec le temps.

Les différents stades sont théoriques. Dans la réalité, ils diffèrent d’une personne à une autre.

Les 7 stades sont :

  • Stade 1 : Aucune déficience
    Toutes les fonctions sont normales.

La personne ne présente aucun trouble de la mémoire. Il n’y a pas de symptôme de démence lors de l’entretien avec un professionnel de la santé.

  • Stade 2 : Déficit cognitif très léger
    Celui-ci peut être lié à l’âge ou aux premiers signes de la maladie d’Alzheimer.

Vous avez l’impression d’avoir des trous de mémoire, d’oublier des mots courants ou l’endroit où se trouvent certains objets de la vie quotidienne. Mais vos amis ou les examens médicaux ne décèlent aucun signe de démence.

  • Stade 3 : Déficit cognitif léger
    À partir de ce stade, une maladie d’Alzheimer peut être diagnostiquée. On parlera d’un stade précoce.

Les amis, la famille et les collègues commencent à remarquer certains troubles. C’est souvent à ces moments-là que la personne va commencer à consulter. Et les examens médicaux approfondis vont montrer des troubles de la mémoire ou de la concentration.

Les symptômes à ce stade sont :

  • Difficultés à trouver le bon mot ou nom
  • Plus de difficulté à effectuer des tâches dans un contexte social ou professionnel
  • Oublier quelque chose juste après l’avoir lu
  • Perdre ou ranger au mauvais endroit un objet de valeur
  • Etc.
  • Stade 4 : Déficit cognitif modéré
    À ce stade, un examen médical approfondi permet normalement de déceler des symptômes évidents de la maladie.

Aux symptômes précédents peuvent s’ajouter :

  • L’oubli de son propre passé
  • Des sautes d’humeur ou un effacement
  • Etc.
  • Stade 5 : Déficit cognitif modérément sévère
    À ce stade, les personnes atteintes d’Alzheimer ont besoin d’aide pour les activités du quotidien.

Il existe de nombreuses associations pour soulager les personnes aidantes et accompagner les patients.

Au Portugal, vous retrouverez par exemple :

Les personnes malades présentent de nouveaux symptômes en plus des précédents :

  • Désorientation sur le plan temporo-spatial
  • Difficultés à résoudre des problèmes mathématiques simples
  • Besoin d’aide pour choisir des vêtements adaptés à la saison ou à une occasion particulière
  • Etc.
  • Stade 6 : Déficit cognitif sévère
    Les troubles de la mémoire ne cessent d’augmenter. Dans certains cas, on peut aussi observer des modifications de la personnalité.

À ce stade, les personnes ont :

  • Besoin d’aide pour s’habiller convenablement
  • Des troubles majeurs au niveau du rythme de sommeil
  • Besoin d’aide pour certains gestes liés à la toilette
  • Tendance à errer ou à se perdre
  • Etc.
  • Stade 7 : Déficit cognitif très sévère
    C’est un stade très avancé de la maladie. Pendant cette phase, la personne n’est plus capable d’interagir avec son entourage ou d’avoir une conversation. Cependant, elle peut encore prononcer quelques mots ou phrases.

C’est à ce stade-là que les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont placées dans des établissements spécialisés. Les réflexes deviennent anormaux. Les muscles se raidissent. Elle commence à avoir des troubles de la déglutition.

Attention, ces différents stades peuvent se chevaucher et sont propres à chacun. Il est difficile de déterminer à quel stade de la maladie se trouve une personne. Aussi, les troubles de mémoire peuvent arriver avec l’âge sans que cela ne soit un Alzheimer. Mieux vaut cependant s’en assurer.

Comment est diagnostiqué Alzheimer ?

Le diagnostic est dans un premier temps clinique. Il est important de réaliser un diagnostic différentiel de maladie neurodégénérative pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une autre pathologie.

À ce jour, il existe des tests de diagnostics performants tels que les évaluations neuropsychologiques complètes des fonctions cognitives, mais aussi des examens d’imagerie tels que l’IRM et la TEP au glucose. Ils vont mettre en évidence les zones du cerveau en souffrance.

Il est aussi possible de réaliser une ponction lombaire. Elle montre les signes biologiques de la maladie, c’est-à-dire la présence de dépôts anormaux de protéine amyloïde et de protéine tau.

Comment atténuer les symptômes grâce à la médecine douce ?

À ce jour, la maladie d’Alzheimer ne se soigne pas. En revanche, il existe des traitements médicamenteux qui permettent de diminuer les symptômes. Ceux-ci sont instaurés par l’équipe médicale qui suit le patient. Il s’agit souvent d’un gériatre ou bien du médecin généraliste, s’il s’agit d’un renouvellement.

D’ailleurs, chez Alegria Medical Centre, c’est Diana Tomaz notre spécialiste. Elle est spécialisée dans la gériatrie et vous accompagnera au mieux.

Aussi, certaines médecines douces peuvent apaiser les symptômes de la maladie ou ceux liés aux effets secondaires des traitements. Ça peut être le cas par exemple des thérapies comportementales.

En effet, la méditation de pleine conscience, l’hypnose, ou encore l’EMDR ont démontré leur efficacité.

Toutes les médecines qui vont apaiser les angoisses sont aussi recommandées. Ces dernières vont favoriser des troubles de l’attention et perturber la mémoire.

Et plus on est apaisé, plus la concentration est grande, alors la mémoire fonctionne mieux.

Et voilà, vous en savez un peu plus sur la maladie d’Alzheimer. D’ailleurs, cette maladie est à l’honneur chaque 21 septembre lors de la journée mondiale.

Ate ja,

Beijinhos !

Dr Joy.

Découvrez la gériatrie

Nos actualités