Les vitamines à privilégier durant la grossesse

Quelles sont les vitamines les plus importantes durant la phase de préconception ?

Lorsque que l’on souhaite concevoir un enfant, il est recommandé de prendre des compléments d’acide folique et d’augmenter sa consommation en iode.

L’acide folique vise à réduire les malformations du fœtus, notamment les anomalies du tube neural telles que le spina bifida. Idéalement, la prise de complément d’acide folique devrait commencer 2 mois avant l’arrêt de la contraception, et consiste en une dose quotidienne de 400 μg.

L’iode est également très importante pour le développement neurologique du futur fœtus. Il est donc conseillé d’augmenter sa consommation d’aliments iodés lorsqu’on souhaite concevoir. La prise de complément n’est cependant pas automatique, mieux vaut en discuter avec votre médecin.

Quelles sont les vitamines importantes durant la grossesse ?

Il est important de maintenir une dose quotidienne de complément d’acide folique à hauteur de 400 μg, jusqu’à 12 semaines de grossesse. C’est une vitamine importante pour la grossesse, car elle contribue à prévenir les malformations fœtales. En plus de cela il est essentiel d’augmenter la consommation d’aliments riches en acide folique, comme par exemple :

  • Les céréales,
  • Les œufs
  • Les haricots
  • Les oranges.

L’iode est indispensable pour la maturation et le développement correct du système nerveux central du fœtus. Pendant la grossesse, le besoin en iode d’une femme passe de 150μg à 250μg par jour. Cet apport complémentaire peut se trouver dans l’alimentation notamment dans :

  • Les algues
  • Les poissons et fruits de mer
  • Les produits laitiers

Attention,  l’iode étant contre-indiqué en présence d’une pathologie thyroïdienne associée, seul le médecin peut décider de prescrire des compléments d’iode en cas de carence.

L’apport en fer est indispensable durant la grossesse, car le volume sanguin de la mère augmente. Elle doit également approvisionner le bébé en sang. En l’absence d’effet secondaire ( pouvant causer des douleurs abdominales et des constipations), un supplément quotidien de 30 à 60 mg oral peut-être prescrit au moins pendant les 2e et 3e trimestres de la grossesse. Il est également conseillé d’adopter une alimentation riche en fer qui se trouve par exemple dans :

  • Les légumineuses
  • Les produits de la mer
  • Les viandes rouges
  • La volailles
  • Les céréales

Il est important de préciser que la viande, les poissons et les fruits de mer sont à consommer bien cuit ! Sinon, risque de toxoplasmose si la femme n’est pas immunisée.

Enfin, le calcium a un rôle important dans la construction des os et des dents du bébé. Si celui-ci en manque, il puisera dans les réserves de sa mère pouvant conduire à un risque de faible poids à la naissance et à des risques d’hypertension chez la femme .Ainsi, les aliments enrichis en calcium à privilégier:

  • Les produits laitiers
  • Les amandes
  • Les légumes verts

Des compléments alimentaires de calcium peuvent être prescrit par le médecin en cas de besoin ou si l’apport ne peut correctement être fait par l’alimentation.

D’autres vitamines peuvent également être conseillées selon les cas. On retrouve parmi eux:

  • La vitamine B12, pour combler les carence dû au manque de viande animale
  • Les fibres, pour traiter la constipation fréquente lors de la grossesse
  • L’Oméga-3, essentiel afin de réduire les risques de grossesses prématurées
  • La vitamine D, en complément du calcium

Il existe d’ailleurs des compléments alimentaires spécial femme enceinte. Ils contiennent l’ensemble des vitamines et minéraux nécessaires à la grossesse.

Pourquoi faut-il prendre des compléments alimentaires durant la grossesse ?

Bien sûr, une alimentation saine et variée fournit la plupart des vitamines et nutriments fondamentaux, mais à ce stade cela ne suffit pas toujours, car certains des apports doivent être dupliqué. Ainsi, les compléments permettent de combler ce manque, notamment pour le calcium et l’acide folique ainsi que les fibres pour les femmes aux alimentations spécifiques (végétarisme, véganisme…).

Afin d’avoir un avis professionnel, demandez conseil à votre obstétricien.

Beijinhos.

Ce contenu d’information ne saurait en aucune manière se substituer à un avis médical. 

Il est impératif de demander conseil à votre médecin ou autre professionnel de santé qualifié pour toute question se rapportant à votre état de santé.

Nos actualités