Le vieillissement cutané

Au XXIème, vieillir n’a pas bonne réputation… La peau est le principal artefact du temps qui passe et certains n’hésitent pas à faire appel à la chirurgie ou à des techniques moins invasives type botox, acide hyaluronique ou encore dernière potions à la mode pour la garder lisse et ferme comme à leurs 20 ans.
Mais avant d’en arriver là, quelles seraient les bonnes habitudes à adopter pour que notre peau prenne certe de l’âge, mais en douceur ? Le vieillissement cutané naturel, phénomène inéluctable, peut en effet être accéléré par bons nombres de facteurs externes aux années qui filent. Aujourd’hui, nous souhaitons vous aider à reconnaître les premiers signes d’un vieillissement prématuré de la peau, le prévenir et vous avisez sur les meilleurs traitements pour pallier ce phénomène.

Le vieillissement cutané est un processus naturel. résultant d’ effets internes intrinsèques à l’individu, mais également à des facteurs externes liés principalement à l’hygiène de vie, ce phénomène inéluctable peut-être atténué grâce à une approche préventive globale.

Qu’est-ce que le vieillissement cutané ?

Il touche toutes les couches structurelles de la peau, de la plus superficielle, l’épiderme, à la plus profonde, l’hypoderme.
Au niveau du l’épiderme, le renouvellement cellulaire, qui est généralement de 28 jours, se ralentit et la production de lipides, nécessaire à une peau souple, lubrifiée et protégé de la déshydratation, diminue. La peau devient donc plus sèche et rugueuse, plus sensible aux rayons UV et cicatrise moins bien.
Au niveau du derme, la couche intermédiaire de la peau, le collagène et le taux d’élastine diminuent. L’irrigation sanguine se fait plus rare. On observe alors une peau moins élastique, plus facilement prédisposée aux rides et ridules, mais aussi une perte d’éclat et de densité caractéristiques des peaux jeunes et rosées.
Au niveau de l’hypoderme, on note une altération des cellules adipeuses, aussi bien de par leur taille que leur quantité dans le tissu graisseux. L’isolation thermique de la peau décroit. Cette fois-ci, c’est une perte de volume qui s’observe, les rides se font plus profondes et les joues plus creuses.

Comment reconnaître le vieillissement cutané ?

Les premiers signes et non des moindres, les très redoutées rides et les ridules. Elles se forment sur différentes zones du visage et constituent les signes de l’âge les plus facilement repérables. Les ridules sont bien souvent les premières à se manifester. Ces petites rides superficielles prennent naissance au coin externe de l’œil, au creux des joues, sur le front par des lignes horizontales ou encore entre les sourcils, premiers sillons marqués par des expressions répétées. Des rides plus profondes viennent aussi se former entre le nez et la bouche. Celles-ci sont moins marquées par un visage expressif que par l’affaissement de la peau.
La perte de volume de la peau est également un bon indicateur d’une altération du cycle cutané. Difficile à identifier, la perte de volume de la peau modifie significativement l’apparence générale du visage d’un individu contrairement aux rides, ridules ou à la perte de densité expliquée plus bas. L’impact le plus visible de ce relâchement des contours est le changement d’expression du visage;
Enfin, la perte de densité se manifeste plutôt en surface par une peau fragile et plus fine. Contrairement aux rides et à la perte de volume, la perte de densité ne se limite pas à certaines zones mais concerne l’ensemble du visage.

Quels sont les facteurs externes qui accélèrent le vieillissement cutané ?

Il est indéniable que l’âge biologique d’un individu ainsi que sa génétique vont déterminer certains changements structurels de la peau. L’irrigation des tissus diminue avec le temps, réduisant l’apport en nutriments et en oxygène à la surface de la peau.

L’origine éthnique et le type de peau ont une incidence sur la vitesse à laquelle les signes de vieillissement apparaissent sur notre peau.
Néanmoins, il existe des facteurs extrinsèques qui tendent à influer sur l’évolution épidermique et son vieillissement prématuré.

En ces termes, le soleil est l’ennemi numéro un. Une exposition prolongée aux rayons UV du soleil génère un stress oxydatif responsable d’un vieillissement anticipé de la peau ainsi que des lésions appelées photovieillissement. Retrouvez plus d’informations sur les méfaits du soleil dans cet article.

La pollution joue également un rôle important dans le vieillissement précoce de la peau. En ville notamment, on observe une libération importante de radicaux libres (substances nocives générées par l’oxygène que nous respirons) néfastes pour la peau.

Les produits chimiques ainsi que la nicotine contenus dans la cigarette entraînent également une augmentation du nombre de radicaux libres dans la peau.

Une alimentation pauvre en antioxydant viendra renforcer le stress oxydatif.

Comment minimiser les effets du vieillissement sur la peau ?

Une hygiène de vie saine semble être la clé de nos maux. Le stress oxydatif étant la première cause du vieillissement cutané, une alimentation riche en antioxydants, une protection suffisante face aux méfaits du soleil, l’arrêt du tabac ralentissent considérablement l’obsolescence précoce de la peau. Enfin, une bonne routine de soins de la peau constitue un élément indispensable au maintien du bon développement cellulaire épidermique.

L’offre étant large et les besoins de chacun si spécifiques, n’hésitez pas à en parler avec nos dermatologistes à Alergia Medical Centre afin qu’ils vous orientent vers les meilleurs produits pour votre peau.

 

Ce contenu d’information ne saurait en aucune manière se substituer à un avis médical.
Il est impératif de demander conseil à votre médecin ou autre professionnel de santé qualifié pour toute question se rapportant à votre état de santé.

 

Découvrez notre dermatologue

Nos actualités