Les troubles hormonaux (nutrition et gynécologie)

femme allongée avec un éventaille

Aurore, 25 ans, a récemment changé de contraception il y a 6 mois et ces derniers temps, elle observe une prise de poids , des problèmes de peau, des règles douloureuses et irrégulières, des coups de déprime. Elle pense tout de suite à troubles hormonaux mais c’est la première fois qu’elle est confrontée à une contraception qui ne lui convient pas, elle ne sait pas trop comment s’y prendre.

Ola, ici Dr Joy.

Voyons l’importance des hormones chez la femme, ce que cela impacte et comment les réguler.

Vamos !

Les hormones jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre corps, et leur équilibre est crucial pour notre bien-être général. Les troubles hormonaux peuvent avoir un impact significatif sur la santé des femmes. Dans cet article, nous explorerons les liens entre les hormones, la nutrition et la santé gynécologique, ainsi que les moyens de maintenir un équilibre hormonal optimal.

L’importance des hormones

Les hormones sont des messagers chimiques qui régulent de nombreuses fonctions du corps, de la croissance à la régulation du métabolisme, en passant par la régulation du cycle menstruel. Chez les femmes, les hormones telles que l’œstrogène, la progestérone et la testostérone jouent un rôle essentiel dans la santé gynécologique.

Les troubles hormonaux et santé gynécologique

Les troubles hormonaux représentent un défi pour la santé gynécologique des femmes, car ils peuvent influencer leur bien-être physique et émotionnel à n’importe quel moment de leur vie. Un des troubles hormonaux les plus courants chez les femmes est le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), caractérisé par des niveaux élevés d’androgènes (hormones mâles) et de nombreux petits kystes sur les ovaires. Les principaux symptômes sont :

  • Règles irrégulières,
  • Problèmes de fertilité,
  • Prise de poids inexpliquée
  • Acné
  • Pilosité excessive (visage et corps)
  • Perte de cheveux

Les déséquilibres hormonaux peuvent également augmenter le risque de maladies cardiaques et de certains types de cancer chez ces femmes. De plus, étant souvent associés à une résistance à l’insuline, ces déséquilibres peuvent à terme  être à l’origine d’un diabète de type 2.

Les troubles menstruels peuvent également être le résultat d’un déséquilibre hormonal. Par exemple :

  • La ménorragie : des saignements abondants et irréguliers mettant les femmes à risque d’anémie et d’autres problèmes de santé,
  • L’aménorrhée, ou l’absence de menstruations,  peut avoir des conséquences majeures, notamment une infertilité et une perte de densité osseuse.

La ménopause, une période naturelle de transition dans la vie d’une femme, est également fortement influencée par les hormones. Les fluctuations hormonales à cette étape peuvent provoquer des symptômes tels que

  • Les bouffées de chaleur,
  • Sueurs nocturnes
  • Les troubles du sommeil,
  • La sécheresse vaginale, et de toutes les muqueuses (peau, oeil…)
  • Perte de cheveux
  • Vieillissement cutané
  • La perte osseuse,
  • Des changements d’humeur.

Les femmes ménopausées peuvent également être plus vulnérables aux maladies cardiovasculaires et à l’ostéoporose.

Le traitement des troubles hormonaux gynécologiques varie en fonction de la cause sous-jacente. Il peut inclure des médicaments régulateurs d’hormones, comme les contraceptifs ou les régulateurs de glycémie comme la metformin, la chirurgie pour traiter les autres causes de ménorragie, ou des changements de mode de vie pour atténuer les symptômes. Il est essentiel que les femmes qui suspectent des troubles hormonaux ou éprouvent des symptômes inhabituels consultent un professionnel de la santé, en particulier un gynécologue. Un diagnostic précoce et une gestion appropriée peuvent contribuer à minimiser les complications et à améliorer la qualité de vie.

Médecines douces et équilibre hormonal

Les méthodes naturelles, telles que l’alimentation, les plantes médicinales, la gestion du stress et des habitudes de vie saines, peuvent également jouer un rôle important dans la régulation des hormones.

  1. La diététique et la naturopathie

Travailler avec une naturopathe ou une diététicienne peut apporter des améliorations significatives à la qualité de vie.

  • En agissant sur la nutrition et la micronutrition. La diététicienne ou la naturopathe peut concevoir un plan alimentaire adapté aux besoins de la femme, en mettant l’accent sur les aliments anti-inflammatoires qui régulent la glycémie et  soutiennent l’équilibre hormonal, comme les légumes crucifères, les aliments riches en oméga-3, les fibres, une hydratation optimale, etc.
  • En intégrant des suppléments naturels tels que des herbes médicinales, des huiles végétales, des huiles essentielles ou des vitamines spécifiques, pour soutenir le système endocrinien et réduire les symptômes hormonaux.
  • En adaptant le style de vie, en apportant des modifications telles que l’exercice régulier, le sommeil de qualité, la réduction de l’exposition aux toxines, des techniques de detox, qui peuvent contribuer à un meilleur équilibre hormonal.
  1. Les thérapies brèves

D’autres approches holistiques peuvent aider à équilibrer les hormones en travaillant sur le stress :

En effet, le stress pouvant avoir un impact négatif sur les hormones, un suivi en sophrologie, en hypnose, EFT et/ou EMDR aura un réel impact quant à l’acceptation de ces troubles hormonaux et donc sur leurs symptômes. La méditation, le yoga, la respiration profonde, sont également de bons alliés.

Ainsi, en adoptant une approche globale, il est possible de promouvoir un fonctionnement hormonal optimal, et de favoriser le bien-être général. Un suivi médical et thérapeutique approprié est recommandé pour déterminer la meilleure approche à adopter.

 

Cet article est fourni à titre informatif et ne remplace en aucun cas l’avis médical. Consultez un professionnel de la santé pour des questions spécifiques concernant votre santé gynécologique et hormonale.

 

Sources : 

Livi – https://www.livi.fr/sante/dereglement-hormonal/
Santé Magazine – https://www.santemagazine.fr/sante/menopause-et-andropause/3-choses-a-savoir-sur-les-desequilibres-hormonaux-309411

 

 

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Nos actualités